Éducation positive : soyez bienveillant avec vos enfants

Vous allez devenir parent, ou vous l’êtes déjà, et vous souhaitez proposer à votre bambin une enfance positive ? Dans notre article, nous allons vous parler un peu plus en détail de l’éducation positive enfant. C’est vrai, c’est une bonne base pour vivre dans un foyer agréable, sain où tous les membres s’entendent et communiquent. Il faut préciser que l’éducation stricte conséquences peuvent être plus ou moins graves. Aussi, mieux vaut opter pour l’éducation bienveillante et parentalité positive. Vous souhaitez en savoir un peu plus ? Le guide que nous vous proposons ici vous permettra d’y voir un peu plus clair.

La positive éducation : quels sont les grands principes de base ?

Nous allons maintenant vous donner une pédagogie positive définition. C’est important de comprendre tout ce que cela implique. Si vous avez envie de bénéficier d’un peu plus de détails et de conseils, nous vous conseillons de vous plonger dans un livre éducation positive. En effet, grâce à l’éducation positive livre, vous allez pouvoir tout comprendre. En attendant, voici un résumé de l’éducation bienveillante définition :

  • Une éducation dans le respect de l’enfant : lorsque l’on éduque un enfant en positif, quand on est un papa positif ou une maman positive, on ne remet jamais en cause l’enfant, mais bien des actions. En effet, on ne dit pas « Tu es un bilan garçon », mais plutôt « Ce que tu as fait n’est pas correct ». De cette manière, on évite que l’enfant soit dévalorisé, et au contraire, on lui apporte la confiance en lui
  • Une éducation basée sur la confiance : c’est vrai, l’enfance positive est basée sur la confiance. La confiance que l’enfant a en lui-même, mais également celle que vous avez en lui. Il est nécessaire de lui accorder des responsabilités, afin qu’il puisse se sentir parfaitement intégré au sein de son foyer.
  • L’éducation positive enfant doit fixer les bonnes bases : en éducation positive, il est absolument nécessaire de fixer les bases et les règles, avant toute situation nouvelle. De cette manière, votre enfant ne sera pas tenté de tester ses limites, et vous évitez ainsi le drame. Par exemple, un caprice dans un supermarché ! Chez vous, il est tout à fait possible de mettre en place un tableau éducation positive, avec les règles de vie, pour que votre enfant puisse s’y référer de temps à autre. C’est un exemple de règle de vie en famille
  • L’autorité positive pour resserrer les liens entre parents et enfants : c’est vrai, en instaurant une relation de confiance, vous allez vraiment pouvoir resserrer les liens familiaux

Voici les bases de l’éducation positive que vous devez connaître. Maintenant, nous allons voir si ce type de pédagogie est adapté à tous les enfants.

L’éducation positive : pour quels enfants

Education positive

Eh oui, il est tout à fait possible d’envisager une éducation positive, pour tous les enfants. Nous allons vous en dire un peu plus :

  • Pour les bébés : les bébés comprennent tout, et pour se développer, ils ont besoin de connaître et de découvrir leur environnement, en étant accompagnés de leurs parents, dans la tendresse et la délicatesse. Aussi, l’éducation positive bébé est tout à fait recommandée
  • Pour les enfants : n’importe quel enfant, qu’il soit en bas âge ou non, a besoin de règles et d’un cocon où il se sentira respecté, et en sécurité. C’est justement ce que propose la pédagogie bienveillante !
  • Même pour les adolescents : l’adolescence est une période difficile de la vie. En mettant instaurant un dialogue, en vous mettant à disposition de votre enfant, vous allez pouvoir l’aider à évoluer, doucement, mais sûrement, vers la vie d’adulte

Comment faire, pour appliquer l’éducation positive au sein de votre foyer ? On vous propose ici quelques conseils, qui pourront vous aiguiller.

Quelques conseils pour vivre en famille positive

Rappelez-vous des bases de l’éducation positive, et voyons maintenant comment procéder.

  • Jugez uniquement les actions de votre enfant : si votre enfant fait une bêtise, alors il ne faudra pas le juger lui, mais bien son action. De cette manière, il sera plus facile pour lui de comprendre ce qu’il a fait de mal, sans se sentir jugé ou encore perdre la confiance qu’il a en lui
  • Apprenez à comprendre votre enfant, ce qu’il ressent : votre enfant a du chagrin ? Il s’est fait mal ? Il a eu peur ? Il est absolument nécessaire de vous mettre à sa place. Que peut-il ressentir ? D’où vient son mal-être ? Il est alors nécessaire de le rassurer, de lui expliquer pourquoi il ressent de la colère, ou de la douleur
  • Instaurez un dialogue : au quotidien, il est très important de parler avec votre enfant. Cela vous permettra, de manière efficace, de créer un lien, mais également d’assurer à votre enfant une oreille attentive, dans toutes les situations
  • Comprendre ce qui se cache derrière un caprice : votre enfant fait un caprice ? Et s’il n’y avait pas réellement d’intention ? S’il se sentait mal, et essayait de l’exprimer à sa façon ? Lui apprendre à gérer sa colère ou sa frustration, voilà qui est vraiment très important